Journées fédérales mini-basket 2017 à Bülach (ZH)

Cadre général

Selon une coutume établie, les journées fédérales mini-basket se déroulent chaque année au début juin. Ces journées viennent cloturées la saison de mini-basket par un tournoi national. Ce tournoi se déroule sur deux jours pour les moins de 12 ans (U-12) et de 10 ans (U-10) et sur un jour pour les moins de 8 ans (U-8). Cette année, les journées fédérales se sont tenues dans la charmante bourgade de Bülach qui se trouve à une vingtaine de kilomètres de Zürich. L’organisation des journées fédérales est toujours confiée au club local. Pour l’occasion, c’est « Pro Basket » qui s’en est chargé avec l’appui de la fédération de basketball « Swissbasketball ». Et quelle organisation ! La grande classe, tout était réglé comme du papier à musique. Un document de référence résumait toute l’organisation et les règles encadrant le tournoi. Les U-12 jouaient à la Kantonsschule et les U-10/U-8 au Sportzentrum Hirslen. Les repas se prenaient à la Kantonsschule. La nuit, ou les quelques heures de sommeil…, du samedi au dimanche se déroulait dans le Zivilschutzanlage de Bülach (les abris de la protection civile pour les non-initiés). Des bus et leurs chauffeurs, au nombre de trois, assuraient la liaison entre les abris PC, la Kantonsschule et le Sportzentrum Hirslen. Bus à l’heure, repas excellents, encadrement disponible, engagé et super sympa, grillades pour sustenter les nombreux parents ayant fait le déplacement, tout était parfait. Les passionnés de foot ont même eu la chance de pouvoir visionner la finale de la champions league dans le Sportzentrum : fan-tas-tique ! La cérémonie de clôture a réjouit les petits et les grands grâce au spectacle offert par un virtuose du basket. Celui-ci,  capable de manger un yoghourt avec un ballon de basket tournant sur sa cuillère, maîtrisait la balle comme un écolier maîtrise son hand-spinner !

Le tournoi des U-10 des coachs Novelli et Amez-Droz

Vécu de l’intérieur, le tournoi des U-10 ne peut se résumer aux matchs joués contre Fribourg Olympic, Starwings Basel et Liestal Easybasket. Emilie Leuba, Johan Overstoltz, Mila Benjak, Ethan Beiner, Sean Grand-Guillaume Perrenoud, Naïan Amez-Droz, Andrea Novelli, Simon Novelli, Loé Ruegger, Aziz Gouider, Aloïs Ducraux et Fabio Pagnamenta ont vécu une belle aventure d’équipe dans une région méconnue de notre beau pays. Beaucoup ont fait le déplacement à Bülach en voitures, d’autres comme Fabio, Naïan, Johan et Aziz sont venus en train. Fabio et Naïan ont pu constater que les trains partent toujours à l’heure ! En effet, au changement de train en gare de Berne, Laurent, mon grand-frère qui faisait le trajet avec nous, a décidé d’aller chercher quelques donuts dans le hall de la gare de Berne. Malheureusement, ses talents de coureur ne lui ont pas permis d’arriver au train avant le verrouillage des portes…Top-Kader der SBB ou pas, on reste sur le quai la même chose lorsque l’on arrive en retard…comment dit-on déjà, « pour tous sans privilèges ! » 😉

Nous sommes arrivés à Bülach Hirslen à 12h20 et notre premier match contre Starwings s’est tenu à 13h. Malgré une défaite 6 périodes à 1 – on joue 6×5 minutes en U-10 et la victoire revient à l’équipe qui a gagné le plus de périodes indépendamment du score – les graines de champion-ne-s du MBC n’ont pas démérité mais n’étaient pas complètement dans le match, manquant de combativité, de réalisme et de précisions dans les passes. De l’autre côté, Starwings disposait d’un joueur, Ivan Donati, ayant marqué le 80% des points de son équipe et que nous n’avons pas su contenir.

Le deuxième match contre Fribourg Olympic réserva un peu le même scénario, nouvelle défaite 6-1, contre une équipe un peu plus homogène mais disposant également d’un joueur hors norme capable de faire la différence à lui seul.

La partie sportive terminée, s’en suivi le repas, la prise de possession de nos lits dans l’abri PC puis la soirée Champions league ! Même si nous n’étions majoritairement pour la Juve, nous étions tout de même heureux pour le Real du fantastique Cristiano Ronaldo…encore un joueur capable de faire la différence à lui tout seul !

La nuit dans les abris a été un court moment de sommeil mais un beau moment de rigolade. Nous disposions de trois étages avec les U-12 de Marin du coach Raphaël Imer. Après une belle bataille d’oreillers et quelques haussements de voix pour obtenir le silence, les enfants et les accompagnants Damien Beiner, Cédric Leuba, Igor Novelli, Raphäel Imer et le soussigné ont enfin trouvé le sommeil. Les coachs de Fribourg Olympic ont d’ailleurs prétendu que les accompagnants du MBC s’étaient endormis avec les enfants…ça restera une légende !

Diane à 6h15 (merci Fribourg !), déjeuner à 7h30 à la Kantonsschule puis…un vide jusqu’au premier match du dimanche planifié à 11h30…on aurait pu dormir…ou pas ! Alors pas ! Pour patienter, nous avons décidé de profiter de la magnifique piscine du Sportzentrum Hirslen. Bien encadré par les quatre papas présents, les U-10 du MBC s’en sont donnés à coeur joie avec des sauts depuis le plongeoir des trois mètres, des sauts périlleux au un mètre, des traversées de bassin, des descentes au toboggan, etc… un beau moment de partage et de teambuilding. L’équipe était prête pour affronter à nouveau…Starwings ! Et cette fois-ci, la rencontre n’avait pas du tout la même physionomie que celle de la veille. Le fighting spirit était de retour ! Les 12 marinois étaient soudés, engagés, précis et capable, à l’image d’Ethan Beiner, de limiter le rendement offensif du jeune Donati. Malgré ce bel engagement, la défaite sportive 4-2 n’a pas pu être évitée…mais quel combat et la victoire du collectif et de l’état d’esprit était bien du côté de Marin.

Après le repas de midi, s’est tenue le dernier match contre Liestal. Présentant une défense de fer, le premier bloc de 4 joueurs, sur 12 qui composent l’équipe, a réussi à l’emporter 6-0, le deuxième bloc a également gagné 2-0 grâce à un tir réussi par Simon Novelli au buzzer ! La troisième période a été perdue 4-1 mais avec les honneurs. Marin menait donc 2 périodes à 1 à la mi-temps. La quatrième période a été gagnée 13-0 nous portant à 3 périodes à 1. La cinquième période s’est soldée sur le score de 7-2 pour Liestal. Revenu à 2 périodes à 3 à l’entame du dernier sixième, les coachs ont pris l’option de refaire jouer le premier bloc qui avait commis un sans faute jusque là et offrait ainsi les meilleurs chances de pouvoir enfin remporter une victoire d’équipe dans le cadre de ces journées fédérales. Le choix a été payant au niveau du score car la période fut gagnée 13-0 et le match remporté 4 périodes à 2 pour Marin. On ne dira pas que ce choix sportivement compréhensible a en fait été une erreur réglementairement parlant car dans cette catégorie un joueur ne peut jouer qu’une période de plus que le joueur ayant le moins joué. Avec 12 joueurs dans l’effectif, Marin n’avait d’autre choix que de refaire jouer le dernier bloc à l’entame de la sixième période afin que chaque marinois joue deux périodes chacun…alors que nos adversaires, qui ont fait le déplacement à 8-9 ou 10, pouvait à loisir faire jouer leurs leaders durant 3 périodes. Un règlement qui n’avantage pas les équipes avec un effectif complet comme celui des U-10 de Marin… mais le règlement reste le règlement… On ne retiendra bien évidemment pas ce couac de fin de tournoi mais les magnifiques souvenirs laissés lors de ces deux journées si bien organisées et si bien encadrées !

C’est l’occasion ici de remercier l’ensemble des acteurs de ces journées : le président de « Pro Basket » Wilhem Pfeiffer, Pierro Andretta de Swissbasketball, Olivier Schott responsable du mini-basket au sein de Swissbasketball, Igor Novelli co-coach des U-10, Damien Beiner et Cédric Leuba qui nous ont accompagné, les parents, les arbitres et nos jeunes qui ont été fantastiques ! Vivement les journées fédérales 2018 qui devraient se dérouler à Berne.

Jérôme Amez-Droz

Commentaires

commentaires

Les commentaires sont fermés.